Projets. Tommy Hol Ellingsen et Leona Johansson veulent financer un écovillage au Pérou, une réserve indienne au Brésil, protéger une forêt en Slovaquie. Tous ces projets ambitieux réclament de l'argent. «Notre objectif est de reboiser huit hectares de terre au Pérou en replantant une variété d'arbres et de plantes pour recréer la jungle. Sur trois autres hectares de terrain, nous voulons le consacrer à la culture du jardinage pour l'alimentation et pour les plantes médicinales. Nous voulons aussi construire un espace dédié à la spiritualité. Nous cultivons aussi des arbres fruitiers, la canne à sucre, des bananiers », clament-ils. Pour ce qui concerne la Slovaquie, l'organisation FuckForForest veut dénoncer l'abus des compagnies de l'industrie du bois qui exportent des arbres découpés sans tenir compte de la protection de la forêt et des animaux qui y vivent. Pour la réserve indienne du Brésil, ils ont reçu en 2009 un mail d'une jeune fille, Valeska, évoquant les menaces pesant sur une forêt de 5 300 km² qui devait être transformée en un vaste territoire pour la production de riz. FuckForForest a donné la somme de 25 788 euros pour soutenir Valeska et les siens. On peut voir sur leur site les écolos acteurs auprès de la population. « En construisant une réserve pour les Indiens, vous protégez la nature. Ceux qui veulent rentrer sur leur territoire avec l'idée d'exploiter leur terre n'auront pas le droit d'entrer. Même les Indiens ne sont pas autorisés à couper les arbres », expliquent les écolos.

Fonctionnement. « Le sexe est souvent utilisé pour nous pousser à acheter tout un tas de produits merdiques tout comme des idées débiles. Aussi, nous avons eu l'idée d'utiliser le sexe pour une bonne cause et de détourner cette exploitation du sexe pour investir dans la nature afin de la protéger». FuckForForest réalise des photos du groupe d'écolos ou d'amis dans des situations érotiques et pornographiques. Mais il est possible de se rincer l’œil gratuitement histoire de voir ce que des écolos apportent de différent dans les jeux d'amour par rapport à tant d'autres sites sur le sujet qui rivalisent d'ingéniosité sur la Toile. Contre un droit d'entrée payant ou contre un envoi de photos explicites, les Internautes peuvent jeter un œil sur les œuvres pornographiques à orientation écologique.

 Déception. Un réalisateur polonais, Michal Marzak, a fait en 2012 un film documentaire sur l'expérience écologiste du groupe FuckforForest. Le documentaire est basé sur la réalité mais le groupe de jeunes écologistes se dit déçu par le réalisateur. « Il a décidé de dire à sa manière l'histoire de manière manipulatoire. Hélas, Michal Marzak nous place dans une situation dans laquelle nous n'aurions pas aimé être. Je ne pense pas que Michal Marzak a été honnête dans sa communication avec nous ou dans ses intentions. FFF est un groupe de personnes idéalistes et Michal Marzak est un individu qui aime l'argent et la célébrité. » Pourtant, les écolos continuent de faire la promotion du documentaire, surtout en ce début d'été où les corps se réveillent. Lors de leur dernière visite en France en mars dernier, on se souvient de leur prestation dénudée devant la cathédrale Notre Dame. Le 11 juin, ils se trouvaient à Berlin pour montrer leur film dans un cinéma en plein air et faire la fête dans le Kit-Kat-Klub, le centre réputé des nuits chaudes de la capitale. Les jeunes écolos rêvent de revenir en France cet été mais ne veulent pas encore divulguer la ville où le film sera projeté.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2013_06_13/Du-porno-pour-financer-l-engagement-ecologique-2785/